Publié par

plioir en aluminium

La lissette de Boris


La lissette, c’est l’os qu’on utilise pour aplatir le cuir, quand on le colle ou quand on le plie. » Sa forme plate, longue d’une quinzaine de centimètres et sa couleur ivoire rendent l’outil reconnaissable : il s’agit bien là d’un os.

Mais Boris, lui, en possède un métallique : « C’est un copain serrurier qui m’a fourni un bloc d’alu. Alors je me suis amusé à le tailler à la même forme que mon os. Au début, c’était juste pour le plaisir de me confronter à une matière que je n’ai pas l’habitude de travailler, histoire de voir comment ça se manipule, et puis je voulais aussi me faire mon propre outil.
Alors bon, c’est pas le plus pratique : c’est tendre, ça se raye facilement ! Je m’en sers parfois, mais pas pour les mêmes choses que la lissette. »

Formateur en maroquinerie sur sa dernière année de Tour de France, Boris aime autant travailler sur ses propres outils que sur ses sacs. Transformer la matière juste pour le challenge que ça représente, gratuitement, l’amuse.

Il étend l’habileté développée au cours de ses années de Tour à d’autres champs d’applications qu’il découvre grâce à d’autres Compagnons du Devoir, comme son ami serrurier. « Et puis, c’est un bel objet, non ? »